Scroll to top
© 2019, LAHZA HM

E-commerce : la raison discrète pour laquelle votre business sera un échec cuisant !

Nouvelles taxes pour les ecommercants

D’aprés la Fédération d’ e-commerce et de la vente à distance (FEVAD), le chiffre d’affaires du commerce en ligne devrait dépasser en 2019 la barre des 100 milliards d’euros!

Les livraisons à domicile vont accroître et l’état veut bien se tailler une part du gâteau de cette activité éclatante.

En effet, en avril dernier, ils ont proposé une loi visant à l’élaboration d’un « Pacte national de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs ». Celui-ci concerne la livraison faite par les boutiques en ligne telles qu’AmazonCdiscount ou encore la Fnac.

Une taxe sur chaque livraison e-commerce !

Parmi les dispositions de ce pacte, l’article 27 qui propose de mettre en place une taxe sur les livraisons liées au e-commerce .

D’après le sénat, cette taxe a pour objectif « la réduction  des externalités et la rationalisation des livraisons, incitant les e-commerçants à se rapprocher de leurs prospects, ce qui pourrait constituer une occasion de reconversion de certaines friches commerciales de périphérie, mais aussi une nouvelle source de fiscalité locale via les taxes foncières ».

En outre, cette mesure vise à rééquilibrer la concurrence entre le commerce physique et l’e-commerce.

Elle a ainsi incite les entités concernées à mettre en place des « drive piétons » dans les centres-villes.

Récemment , on a constaté la forte puissance d’Amazon et des autres marketplaces qui ne cessent de gagner par rapport aux autres commerçants!

Concernant le montant de la taxe, les sénateurs ont proposé une somme de 0,5 euro par kilomètre parcouru par le produit livré, avec un minimum forfaitaire de 3 euros.

La FEVAD a réagi face à cette taxe !

L’organisation a envoyé un courrier aux sénateurs et ministres concernés et demandant d’annuler la démarche !

Elle a estimé qu’elle aurait «des effets particulièrement négatifs, tant du point de vue des entreprises, de l’emploi et des consommateurs, qu’au regard de l’objectif recherché par la proposition de loi».

A votre tour , que pensez-vous de cette nouvelle intention ?

Related posts

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *